Добірка наукової літератури з теми "Dromadaire – Reproduction (biologie) – Régulation"

Оформте джерело за APA, MLA, Chicago, Harvard та іншими стилями

Оберіть тип джерела:

Ознайомтеся зі списками актуальних статей, книг, дисертацій, тез та інших наукових джерел на тему "Dromadaire – Reproduction (biologie) – Régulation".

Біля кожної праці в переліку літератури доступна кнопка «Додати до бібліографії». Скористайтеся нею – і ми автоматично оформимо бібліографічне посилання на обрану працю в потрібному вам стилі цитування: APA, MLA, «Гарвард», «Чикаго», «Ванкувер» тощо.

Також ви можете завантажити повний текст наукової публікації у форматі «.pdf» та прочитати онлайн анотацію до роботи, якщо відповідні параметри наявні в метаданих.

Дисертації з теми "Dromadaire – Reproduction (biologie) – Régulation":

1

Ainani, Hassan. "Contrôle central de la reproduction chez le dromadaire : effet des saisons et du facteur inducteur d’ovulation (β-NGF) sur les neurones à kisspeptine et à RFRP-3". Thesis, Strasbourg, 2021. http://www.theses.fr/2021STRAJ110.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le dromadaire (Camelus dromedarius), un mammifère hautement adapté au désert, est sexuellement actif durant les jours courts. Cette période coïncide avec la disponibilité de la nourriture et des conditions climatiques favorables à la survie de la progéniture. A cette période, les femelles présentent une ovulation provoquée par le β-NGF présent dans le plasma séminal des mâles. A l’heure actuelle, les mécanismes impliqués dans le contrôle central de la reproduction et de l’induction de l’ovulation restent inconnus. Durant cette thèse nous avons montré que les neurones à Kp et RFRP-3, deux RFamides impliqués dans le contrôle de la reproduction saisonnière, sont présent dans l’hypothalamus du dromadaire. Ces deux neurones présentent des variations saisonnières opposés suggérant un rôle de ces RFamides dans la régulation saisonnière de la reproduction du dromadaire avec probablement des effets physiologiques différents. Par ailleurs, nous avons montré que l’effet ovulatoire du β-NGF est induit en activant majoritairement les neurones qui sont directement impliqués dans la reproduction, à savoir la Kp, le GnRH et le RFRP-3
The dromedary (Camelus dromedarius), a highly adapted mammal to the desert, is sexually active during short days. This period coincides with food availability and favourable climatic conditions to the survival of the offspring. At this time, females exhibit ovulation induced by neuronal growth factor beta (β-NGF) present in seminal plasma of males. Currently, the mechanisms involved in the central control of breeding and the induction of ovulation remain unknown. During this thesis we showed that Kp and RFRP-3 neurons, two RFamides involved in the control of seasonal breeding, are present in the hypothalamus of dromedaries. These two neurons present opposite seasonal variations suggesting a role of these RFamides in the seasonal regulation of dromedary reproduction with probably different physiological effects. Furthermore, we have shown that the ovulatory effect of β-NGF is induced by activating mainly the neurons that are directly involved in reproduction, namely Kp, GnRH and RFRP-3
2

Bilal, Hamzeh. "Biologie de la reproduction chez callosobruchus maculatus f. (coléoptère, bruchidae), formes voilières et non voilières : application à la protection des stocks." Tours, 1987. http://www.theses.fr/1987TOUR4014.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
C. Maculatus, coleoptère bruchidae existe sous deux formes : voilière et non voilière (plus des intermédiaires), qui diffèrent, dans leur morphologie, leur physiologie (aptitude au vol, activité reproductive) et leur comportement. Les individus non voiliers sont sexuellement matures des l'émergence et chez les femelles, l'ovogénése se déroule de façon indépendante de la plante-hôte. A l'émergence les individus voiliers sont en quiescence reproductrice. L'activité reproductrice est déclenchée à la suite de la perception par gustation d'informations chimiques spécifiques de la plante-hôte. Les femelles voilières réagissent aux odeurs de plante-hôte et ont une anémotaxie plus marquée que les non voilières. Les femelles vierges des deux formes produisent une phéromone sexuelle (attirant les mâles) dont la libération, chez les femelles non voilières, commence quelques heure après l'émergence, indépendamment de la plante-hôte qui est indispensable, ici aussi, aux voiliers. Dans les populations étudiées, les femelles inséminées des deux formes ne pondent pas en l'absence de stimulations gustatives spécifiques de la plante-hôte (gousses, graines), perçues par contact. La distribution des pontes par des femelles des deux formes est remarquablement uniforme. Ce comportement dépend de stimulations mécaniques par les ufs préexistants et de stimulations chimiques, dues à des substances spécifiques déposées lors de la ponte. Les pontes préexistantes, bien que modifiant la distribution des pontes ultérieures, ne les inhibent pas. La décision de pondre est prise par la femelle et résulte de l'intégration d'informations dissuadantes dues aux ufs préexistants et d'informations plus ou moins stimulantes dépendant de l'urgence à pondre c'est-à-dire du niveau de rétention des ovocytes murs). Le traitement des graines par différentes huiles végétales à 0,5%, assure une protection des stocks très satisfaisante.
3

Vandenhoudt, Nathalie. "Etude du rôle des sites de liaison AP-1 intragéniques dans la régulation de l'expression du HIV-1 (Human Immunodeficiency Virus type 1)." Doctoral thesis, Universite Libre de Bruxelles, 2009. http://hdl.handle.net/2013/ULB-DIPOT:oai:dipot.ulb.ac.be:2013/210317.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
La vitesse de réplication du HIV-1(Human Immunodeficiency Virus type 1), qui semble corrélée de manière directe à la vitesse de progression de la maladie vers le stade SIDA, est essentiellement contrôlée au niveau transcriptionnel. La transcription du HIV-1 est régulée par la structure chromatinienne, des éléments agissant en cis localisés dans les LTRs, des facteurs de transcription agissant en trans et par la protéine virale trans-activatrice Tat (revu dans Quivy et al. 2007, Bisgrove et al. 2005, Rohr et al. 2003, Rabson and Graves 1997). En plus de l’enhancer localisé dans le LTR5’ du HIV-1, un enhancer intragénique, localisé dans le gène pol du HIV-1, inductible par le phorbol 12-myristate 13-acétate (PMA) a été identifié. La localisation progressive de l’activité enhancer a permis de définir deux domaines distincts et indépendants dans cet enhancer intragénique :les fragments 5103 et 5105 localisés respectivement dans la partie centrale du gène pol et dans une région couvrant la fin du gène pol, le gène vif, le gène vpr et le premier exon codant des gènes tat et rev (Verdin et al. 1990). Les fragments 5103 et 5105 se comportent tous deux comme des enhancers inductibles par le PMA lorsqu’ils sont clonés en amont du promoteur de la thymidine kinase dans un vecteur rapporteur en cellules HeLa. Notre laboratoire a précédemment identifié trois sites de liaison pour les facteurs de transcription AP-1 dans le fragment 5103 (Van Lint et al. 1991).

Au cours de notre thèse, nous avons poursuivi la caractérisation de ces sites de liaison AP-1 et avons montré que les facteurs c Fos, JunB et JunD interagissent in vitro avec ces motifs. Pour chaque site, nous avons identifié des mutations qui abolissent la liaison des facteurs AP-1 sans altérer la séquence en acides aminés sous-jacente de la transcriptase inverse. Par des expériences de transfection transitoire, nous avons démontré que les sites AP 1 intragéniques sont entièrement responsables de l’activité enhancer PMA-dépendante du fragment 5103. De plus, l’activité PMA-inductible du fragment 5103 est inhibée par le mutant dominant négatif A-Fos à condition que les sites ne soient pas mutés. A l’inverse, l’expression ectopique de dimères forcés AP-1 affecte positivement l’activité enhancer du fragment 5103. Enfin, nous avons étudié le rôle biologique des sites AP-1 intragéniques dans la réplication virale et avons montré que ces sites contribuent positivement à l’infectivité du virus.

Durant la seconde partie de notre thèse, nous avons entamé la caractérisation physique et fonctionnelle du fragment 5105. Nos résultats de transfection transitoire montrent que l’activité PMA inductible du fragment 5105 est localisée dans le dernier tiers de ce dernier :le sous fragment 5105.3. L’analyse bioinformatique de cette région a permis de mettre en évidence un site de liaison pour les facteurs AP-1 in vitro. Des mutations ponctuelles permettent d’abolir la liaison des facteurs à leur site mais altèrent la séquence en acides aminés sous-jacente codant pour les protéines Tat et Rev. Nous avons montré que ce site est impliqué dans l’activité transcriptionnelle de ce fragment. L’expression ectopique du mutant dominant négatif A-Fos inhibe l’activité transcriptionnelle PMA-inductible du fragment 5105. Une analyse bioinformatique plus large nous a ensuite permis d’identifier in vitro, par retard de migration sur gel, 5 sites de liaison pour le facteur YY1 et 2 sites de liaison pour le facteur PU.1 dont les implications pour le virus restent encore à déterminer.


Doctorat en Sciences
info:eu-repo/semantics/nonPublished

4

Fontaine, Emmanuel. "Maitrise de la folliculogenèse chez la chienne a l’aide d’agonistes de la GnRH." Thesis, Paris, AgroParisTech, 2012. http://www.theses.fr/2012AGPT0049.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Les implants contenant l'agoniste de la GnRH desloréline (Suprelorin®4,7mg, Virbac, Carros, France) ont un mode d'action en deux temps permettant l'activation et l'inhibition de la fonction de reproduction chez la chienne. Chacun de ces mécanismes a des applications cliniques, depuis l'induction des chaleurs jusqu'à la stérilisation chimique. D'un point de vue scientifique cependant les données chez la chiennes se limitent principalement à des animaux d'expérimentation (Trigg et al. 2001) : leur utilisation potentielle est ainsi très peu détaillée. 173 chiennes (dont 24 beagles d'expérimentation) ont ainsi été inclues dans 6 différentes protocoles pour documenter leur utilisation. Quand l'implant est utilisé pour l'induction des chaleurs, il était administré durant l'anœstrus et retiré juste après l'ovulation (déterminée quand la progestéronémie est de 6 ng/mL). Les 64 chiennes ayant participé à ces différents protocoles ont toutes présenté un œstrus induit. Pour 32 d'entre elles, celui est survenu 4,3±1,4 jours [2 à 7 jours après] suite à l'administration de l'implant. Des cycles anovulatoires ont été rapportés chez 14 de ces 64 chiennes, mais aucun facteur permettant de différencier ces chiennes de celles qui ovulent n'a pu être identifié. Quand l'implant était administré en anœstrus précoce, 2 chiennes sur 22 (9,1%) ont conduit une gestation a terme, alors que quand le traitement avait lieu en anœstrus tardif, cela a été le cas pour 16 chiennes sur 23 (69.6%). La taille moyenne de ces portées était de 6,7±3,5 chiots. Une insuffisance lutéale a été suspectée dans 5 cas: 2 de ces chiennes n'étaient pas gestantes au moment du diagnostic de gestation, une a mis bas prématurément 58 jours post-ovulation, le propriétaire refusant de supplémenter sa chienne. Les deux chiennes restantes ont été supplémentées avec de la progestérone par voie orale et mirent bas naturellement. Ces implants ont également été utilisés chez 109 chiennes en vue d'obtenir une stérilisation chimique. La réponse clinique au traitement était principalement dépendante du stade du cycle auquel celui-ci était administré. Les mêmes caractéristiques que celles vues lors de l'induction de l'œstrus ont été retrouvées lorsque l'implant était utilisé en anœstrus. Des chaleurs induites sont également survenues chez 3 chiennes sur 15 implantées en diœstrus. Quand cela était observé, l'implant était retiré, des niveaux élevés de progestérone et d'œstrogènes au même moment pouvant favoriser le développement de pyomètre. Chez une de ces chiennes, l'œstrus induit est survenu alors que la progestéronémie était supérieure à 60ng/mL, ce qui était bien supérieur au palier proposé par Trigg et al (2001), qui n'avaient pas observé de chaleurs induites quand la progestéronémie était supérieure à 5ng/mL. Chez 12 chiennes, l'œstrus induit a entrainé ainsi des effets secondaires qui ont conduit à l'arrêt du traitement : 3 chiennes en diœstrus, 7 chiennes ayant présenté des chaleurs persistantes qui ont duré plus de 30 jours et 2 chiennes qui ont présenté une lactation persistante. Par conséquent, les chiennes implantées devraient être contrôlées 30 jours après la pose de l'implant pour s'assurer que les chaleurs induites sont bien terminées et, si non, un examen échographique du tractus génital est recommandé pour vérifier la présence ou non de kystes ovariens
The mode of action of desloréline implants (Suprelorin®4,7mg, Virbac, Carros, France) allows activation and inhibition of the estrous cycle, with both clinical applications (from estrus induction to chemical sterilization). From a scientific background however, data concerning these different uses were mainly restricted to experimental bitches (Trigg et al. 2001) and yet no clear guidelines concerning the use of this product in females has been edicted. 173 bitches (including 24 experimental beagles) were includes in 6 different experiments to assess the use of these implants from the two perspectives. When used for estrus induction, the implant was administered during anœstrus and removed just after occurrence of ovulation (defined as progesterone level >5-6 ng/mL). All 64 bitches included in these experiments expressed an induced oestrus. For 32 of them, it occurred 4,3±1,4 days [2 to 7 days after] following implant administration. Anovulatory cycles were reported in 14 of these 64 bitches, but no statistical difference could be enlightened to discriminate the ones that ovulated and the ones that did not. When the implant was administered in early anoestrus, 2 out of 22 (9.1%) bitches carried their pregnancy to term while, when implanted in late anoestrus, this concerned 16 out of 23 (69.6%) bitches. Mean litter size obtained was 6.7±3.5 puppies. Luteal failure was suspected in 5 cases: 2 bitches were not pregnant at the time of pregnancy diagnosis and one gave birth 58 days post-ovulation as the owner refused supplementation. The two remaining bitches were supplemented with oral progresterone and gave birth normally. These implants were also used in 109 bitches in the purpose of chemical sterilization. The clinical response was depending of the stage of the cycle. The same features than for oestrus induction were obtained when administering the treatment in anoestrus. Oestrus induction also concerned 3 out of 15 bitches implanted in diestrus. When this was observed, implants were removed, as concomitant high levels of progesterone and estrogens may favored occurrence of uterine disorders. In one of these diestrous bitches, oestrus was induced with progesterone levels >60 ng/mL, which was different from the threshold proposed by Trigg et al (2001), who did not experience oestrus induction when bitches were above 5 ng/mL. In 15 bitches, the induced oestrus lead to side effects that required to stop the treatment: 3 bitches in diestrus, 7 bitches presenting persistent heats which lasts more than 30 days and 5 bitches presenting persistent lactation. Therefore, implanted bitches should be controlled after 30 days to ensure that heats are over and if not, ultrasound examination of the genital tract is advised to rule out the presence of ovarian cysts. Development of medical protocols to avoid the induced oestrus may change this. We tried different strategies to prevent the occurrence of this phenomenon. The use of the aromatase inhibitor anastrozole and the anti-estrogen clomifen did not give satisfying results (3/3 induced oestrus with anastrozole, 5/8 induced oestrus with clomifen). Better results were obtained with the progestagen osaterone acetate: 11 out of 16 bitches did not express induced oestrus, but the phenomenon was not completely prevented. The best results were obtained when implanting prepubertal bitches: none of the 24 animals exhibited oestrus after implant administration. Further data are still required to determine at which frequency the treatment should be administered in order to maintain its effect. However, with one implant administration, bitches, the contraceptive effect lasted less than 180 days in 5 bitches, between 180 and 365 days in 15 bitches and more than 365 days in 19 bitches
5

Ouedraogo, Patouin Albert. "Le déterminisme du polymorphisme imaginal chez callosobruchus maculatus (fab), coléoptère bruchidae : son importance sur la biologie des populations de ce bruchidae." Tours, 1991. http://www.theses.fr/1991TOUR4005.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Deux types d'adultes sont observés chez callosobruchus maculatus : des adultes de forme non voilière, incapables de voler et sexuellement actifs dès leur émergence des graines et des adultes de forme voilière, capable de voler et qui présentent au début de la vie imaginale une quiescence reproductrice. Ces deux formes diffèrent aussi bien par des caractéristiques morphologiques que physiologiques et comportementales. Ce polymorphisme imaginale est induit pendant le développement larvaire sous l'action combinée de deux facteurs, la teneur en eau des graines et la température. Lorsque le développement larvaire a lieu dans des graines à teneur en eau élévée, en présence de conditions chaudes, il y a émergence d'un fort taux d'adultes de forme voilière. Lorsque celui-ci a lieu dans des graines à teneur en eau faible, quelle que soit la température, seuls les adultes de forme non voilière émergent. En condition de températures basses, quelle que soit la teneur en eau des graines, il n'y a que des adultes de forme non voilière qui émergent. Ces facteurs environnementaux jouent un rôle certain dans la régulation du cycle biologique de cet insecte tropical.
6

Poidatz, Juliette. "De la biologie des reproducteurs au comportement d’approvisionnement du nid, vers des pistes de biocontrôle du frelon asiatique Vespa velutina en France." Thesis, Bordeaux, 2017. http://www.theses.fr/2017BORD0778/document.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Cette thèse CIFRE porte sur la biologie, le comportement et le biocontrôle du frelonasiatique Vespa velutina, un prédateur invasif d’abeilles. Depuis son introduction en France, ce frelonétend maintenant son aire de répartition en Europe, impactant à la fois l’environnement etl’apiculture. L’objectif de ces travaux sera d’enrichir le savoir sur cette espèce pour perturber ledéveloppement des colonies de V. velutina à différents niveaux afin d’en limiter la prolifération. Lepremier axe porte sur la biologie des reproducteurs de V. velutina, afin d’empêcher la fondation decolonies en amont. Ce travail précise les données concernant la maturation sexuelle des mâles de V.velutina, compare certains traits liés à la fertilité des fondatrices avec celles du frelon européen, etmet en évidence une plus grande précocité et fertilité de V. velutina. Le deuxième axe porte sur labiologie des colonies, de la collecte à la distribution des ressources dans le nid. A l’aide de pucesélectroniques marquant des ouvrières (technique RFID), nous avons mesuré le rayon d’action et seslimites chez les ouvrières V. velutina. En marquant de la nourriture avec des métaux lourds, nousavons pu suivre l’évolution de sa distribution dans les colonies suivant leur structure. Le troisièmeaxe porte sur le biocontrôle de V. velutina avec des champignons entomopathogènes. Nous avonsévalué l’efficacité de différents isolats et de leur mode d’application contre V. velutina, puis décrit unchampignon naturellement parasitant V. velutina. Ces travaux ont permis de faire avancer lesconnaissances sur la biologie et la physiologie des frelons, mais également de proposer des pistes decontrôle durable de l’invasion européenne de V. velutina
This CIFRE thesis deals with the biology, the behavior and the biological control of aninvasive predator of bees, the hornet Vespa velutina. Since its introduction in France, this hornet isnow invading most countries in occidental Europe, dealing damages both to the environment and thebeekeeping activity. In order to limit its proliferation, a good strategy could consist in disrupting itscolony development at different levels, explored in this work. The first axis deals with V. velutinareproductive biology, exploring the different paths to prevent colonies creation. First we describedthe sexual maturation of males in V. velutina, and second we compared different traits linked tofertility between foundresses of V. velutina and the European hornet, thus highlighting V. velutinahigher precocity and fertility potential. The second axis explored the biology of colonies, fromresource collection to resource distribution in the nest. Using RFID technic, we assessed the actionrange and its boundaries in V. velutina workers. We also labelled food and observed its distribution inV. velutina colonies in function of the colony size and structure. The third axis deals with V. velutinabiocontrol, using entomopathogenic fungi. We evaluated the efficiency of different isolates anddifferent application methods on V. velutina, and described a wild fungus found naturally parasitizingV. velutina. This work brought knowledge on biology behavior and physiology of this invasive hornet,and also proposed options that could be assayed for a durable control of V. velutina
7

Thierry, Anne-Mathilde. "Statut endocrinien et effort de reproduction chez un oiseau marin longévif, le manchot Adélie, dans un environnement changeant." Phd thesis, Université de Strasbourg, 2013. http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01059812.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
L'étude des mécanismes endocriniens est particulièrement intéressante du fait du rôle majeur des hormones dans la régulation des interactions entre la physiologie d'un organisme, son comportement, et les modifications de son environnement. Cette thèse s'est intéressée aux relations entre le statut hormonal, les performances de reproduction et le succès reproducteur d'un oiseau marin longévif, le manchot Adélie Pygoscelis adeliae, dans un contexte environnemental soumis à des changements. Le statut endocrinien de manchots mâles a été manipulé en utilisant des implants dégradables sous-cutanés diffusant l'hormone d'intérêt ou un inhibiteur de sa sécrétion. Les effets d'une modification des niveaux d'hormones sur l'investissement parental pendant l'incubation ont été mesurés à l'aide d'observations directes et d'oeufsfactices enregistrant les paramètres d'incubation. Les niveaux de corticostérone - hormone dite de stress, de prolactine - hormone des soins parentaux, et de testostérone - hormone liée aux comportements sexuels et à l'agressivité, ont été manipulés. Les effets d'une augmentation des niveaux de corticostérone sur les performances et le succès reproducteur pendant la période de l'élevage des poussins ont également été mesurés. Enfin, les conséquences d'une légère élévation des niveaux de corticostérone pendant l'ensemble de la saison de reproduction en termes de comportement et de succès reproducteur ont été examinées. Une augmentation des niveaux de corticostérone a globalement diminué les performances et le succès de reproduction. D'autre part, une modification des niveaux de prolactine ou de testostérone a affecté la durée etles paramètres d'incubation, suggérant une implication de ces deux hormones dans le contrôle de la phénologie de la reproduction. Les résultats présentés dans cette thèse mettent l'accent sur le fait que la relation entre statut endocrinien et performances de reproduction est dose, état et contexte dépendante. Nos résultats illustrent le rôle majeur des hormones étudiées dans la régulation de l'effort reproducteur, et soulignent également l'importance de considérer les interactions entre les organismes et leur environnement.
8

Sallon, Céline. "Implication des Bone Morphogenetic Proteins (BMPs) hypophysaires dans la régulation de la synthèse et de la libération de l'hormone folliculo-stimulante (FSH) ?" Thesis, Tours, 2010. http://www.theses.fr/2010TOUR4040.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Chez la brebis, les BMPs inhibent la synthèse et la libération de FSH. La détection des ARNm de certaines BMPs dans l’hypophyse et de leurs récepteurs sur les cellules gonadotropes suggère une action paracrine/autocrine des BMPs sur la production de FSH. L’objectif de cette thèse a visé à déterminer l’importance des BMPs hypophysaires, en particulier BMP-4, dans la régulation de la sécrétion de FSH chez la brebis. Nous montrons que l’expression des ARNm du système BMP-4,analysée par RT-PCR en temps réel, ne varie pas au cours du cycle oestrien ou in vitro quelque soit le temps d’incubation (6h-48h) et le traitement (GnRH, oestradiol, activine) des cellules hypophysaires.Afin de déterminer si les cellules hypophysaires ovines sécrètent des BMPs, des milieux conditionnés(MC) hypophysaires ont été soumis à un test d’activité biologique reposant sur des cellules embryonnaires transfectées avec un élément de réponse BMPs couplé au gène rapporteur luciférase.Aucun effet des MC n’a été observé sur l’activité luciférase comparé au milieu non conditionnésuggérant l’absence ou la très faible activité BMP des MC, et cela quelque soit le temps d’incubation(6h-48h) et le traitement (GnRH, oestradiol, activine) des cellules hypophysaires. Toutefois, nous détectons une activité inhibitrice de BMPs qui est augmentée par la GnRH et l’oestradiol suggérant l’implication d’inhibiteurs de BMPs dans la régulation de la production de FSH. En conclusion,l’ensemble de nos résultats n’est pas en faveur d’un rôle de BMP-4 hypophysaire dans la synthèse de FSH chez l’adulte. Un rôle des BMPs au niveau hypophysaire via la voie endocrine peut s’envisager puisque nous avons mis en évidence une bioactivité de type BMP dans le sérum ovin. Les inhibiteurs BMPs produits par l’hypophyse, qui restent à identifier, pourraient moduler la biodisponibilité des BMPs atteignant l’hypophyse par la voie sanguine
BMPs inhibit FSH synthesis and release in ewe. The detection of BMP mRNAs in the pituitary as well as the colocalisation of the two types of BMP receptors on gonadotrope cells suggest that these BMPs can exert paracrine/autocrine actions on FSH production. The aim of this thesis work was to determine the importance of pituitary BMPs in the regulation of FSH production in the ewe. We showed that the level of mRNAs for BMP-4 system, analyzed by real-time RT-PCR, did not vary across the oestrous cycle or in vitro whatever the incubation period (6h-48h) and the treatment (GnRH, oestradiol, activin) of pituitary cells. By using a bioactivity test based on embryonic mesenchymal cells transfected with an expression construct containing a BMP-responsive element fused to firefly luciferase reporter gene,we detected no BMP activity within conditioned media from pituitary cells whatever the incubation period (6h-48h) and the treatment (GnRH, oestradiol, activin) of the pituitary cells. However, we detected a BMP inhibitory activity which is increased by GnRH and oestradiol suggesting the implication of BMP inhibitor(s) in FSH regulation. In conclusion, the results are not in favor of a role for pituitary BMP-4 in the regulation of FSH synthesis in adult ewe. An endocrine action of BMPs at pituitary level can be evoked since BMP bioactivity was detected within ovine serum. BMP inhibitors that remain to be identified can modulate the bioavailability of BMPs reaching the pituitary by the blood way
9

Maisonnasse, Alban. "Communication chimique et régulations sociales dans la colonie d’abeilles (apis mellifera L.)." Thesis, Avignon, 2010. http://www.theses.fr/2010AVIG0320/document.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
La colonie d’abeille (Apis mellifera L.) est une société complexe où les individus interagissent entre eux, notamment par le biais de phéromones. L’étude de cette communication chimique est indispensable à la compréhension des régulations sociales mises en place dans la colonie. Chez l’abeille, plus de 50 substances chimiques avec des effets incitateurs ou modificateurs sur la colonie ont été identifiées. Malgré ces découvertes, de nombreux travaux sont à accomplir pour mieux comprendre ce système de communication particulier.La problématique de cette thèse vise à caractériser l’histoire de vie d’une phéromone majeure l’Oléate d’Ethyle (EO), qui permet d’optimiser l’équilibre nourrices / butineuses dans la colonie. Parallèlement, d’autres recherches ont été entreprises, notamment l’étude de la communication chimique de la reine et du couvain, chez qui seulement deux phéromones ont été identifiées avec des effets pléiotropiques dans la colonie.Nos résultats ont mis en évidence une production variable d’EO par les ouvrières, en fonction de l’environnement de la colonie. La production de cette molécule chimique dans la colonie peut également être modifiée par un stress : des abeilles parasitées par du Nosema spp. ont une production anormalement élevée d’EO. En outre, cette molécule phéromonale est transmise des butineuses vers les nourrices par contact cuticulaire et par le pollen.Pour la compréhension de la communication entre la reine et les ouvrières, nos résultats montrent que la reine utilise d’autres composés phéromonaux puissant en redondance de la QMP pour orienter la construction de cire, le phénomène de cour et l’inhibition des ovaires des ouvrières.Chez le couvain, nous avons identifié un composé phéromonal volatil, le E-ß-ocimène, produit majoritairement par les jeunes larves, inhibant le développement des ovaires des ouvrières et accélérant leur maturation comportementale.Ces études nous ont permis d’avoir une connaissance plus précise de la communication chimique au sein de la colonie. Ainsi nous expliquons par deux théories le rôle de la complexité et de la redondance phéromonale de la colonie d’abeilles
In the honeybee colony (Apis mellifera L.) studies of the chemical communication are essential to understand social regulations. In the honey bee colony more than 50 chemical substances with releaser and primer effects have been identified. Despite years of research on this type of communication, significant work remains to be done.In this thesis, the aim is to characterize the dynamics of a major pheromone: ethyl oleate (EO), which optimizes the balance between nurses and foragers in the colony. In addition, we initiated research on the queen and brood chemical communication in which only two pheromones have been identified in the colony.We have demonstrated that EO production by workers varies under different colony environment. EO production can also be modified by stress; honey bees parasitized by the Nosema spp. have abnormally high EO production. In addition, we identified that EO is transmitted from foragers to nurses by contact (cuticle and pollen).For the queen, our results indicate that the queen uses multiple redundant pheromones (QMP and other unknown compounds), that affect wax construction, retinue behaviour and worker ovary inhibition.For the brood we have identified a volatile pheromone E-ß-ocimene produced mostly by the young larvae to inhibit the development of workers ovaries and accelerate workers’behavioural maturation.With these studies we clarify some aspects of what is known about chemical communication in the honey bee colony. Then we try to explain the role of complexity and redundancy of pheromones in the honey bee colony by two theories

До бібліографії
Current page language: Ukrainian.
You might want to see the page in this language: English.
Change language