Добірка наукової літератури з теми "Sénégal – Langues"

Оформте джерело за APA, MLA, Chicago, Harvard та іншими стилями

Оберіть тип джерела:

Ознайомтеся зі списками актуальних статей, книг, дисертацій, тез та інших наукових джерел на тему "Sénégal – Langues".

Біля кожної праці в переліку літератури доступна кнопка «Додати до бібліографії». Скористайтеся нею – і ми автоматично оформимо бібліографічне посилання на обрану працю в потрібному вам стилі цитування: APA, MLA, «Гарвард», «Чикаго», «Ванкувер» тощо.

Також ви можете завантажити повний текст наукової публікації у форматі «.pdf» та прочитати онлайн анотацію до роботи, якщо відповідні параметри наявні в метаданих.

Статті в журналах з теми "Sénégal – Langues":

1

Diouf, Ibrahima, Cheikh Tidiane Ndiaye, and Ndèye Binta Dieme. "Dynamique et transmission linguistique au Sénégal au cours des 25 dernières années1." Articles 46, no. 2 (November 23, 2018): 197–217. http://dx.doi.org/10.7202/1054052ar.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Véhicule de connaissances traditionnelles, les langues autochtones au Sénégal subissent aujourd’hui l’effet combiné des nouvelles configurations familiales et des dynamiques migratoires. Dans l’administration publique et l’enseignement, le français s’est imposé. Partant des quatre derniers recensements généraux de population, cette étude présente l’évolution des caractéristiques démo-linguistiques de la population du Sénégal. L’accent est mis sur une analyse dynamique de la langue maternelle, les questions de transfert ou de substitution au profit d’une langue d’usage et la place du français dans l’univers linguistique national. Ces préoccupations rejoignent la question lancinante de l’introduction des langues africaines à l’école qui constitue encore le noeud gordien du système éducatif sénégalais. Comment évoluent les langues maternelles au Sénégal ? Dans quelles zones ou aires géographiques les enfants perdent-ils la pratique des langues familiales ? Répondre à toutes ces questions nous permettra de dresser l’architecture linguistique qui mettra en valeur, non seulement les langues locales, mais également les parlers nationaux qui faciliteront leur intégration dans le système éducatif.
2

Sow, Salamatou. "De la désignation des colonisateurs aux autoglossonymes: quel nom pour les langues orales africaines?" Cahiers du Centre de Linguistique et des Sciences du Langage, no. 36 (July 12, 2022): 185–95. http://dx.doi.org/10.26034/la.cdclsl.2013.621.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
En dehors des langues officielles (LO) anglais, arabe, espagnol, français, portugais, qui sont les langues de l'Administration et de l'Education dans plusieurs pays d'Afrique, les langues nationales (LN) africaines sont orales et certaines d'entre elles sont en processus d'écriture. C'est le cas du swahili en Afrique de l'Est, du bambara, du fulfulde, du hawsa, du yoruba en Afrique de l'Ouest, du berbère en Afrique du Nord, et du Zulu en Afrique du Sud. Comme le rappelle Andrée Tabouret-Keller (1997: 15), une langue peut être "référée à des noms dans chacun des trois ensembles d'usages définis, ceux des locuteurs, des linguistes et des législateurs". L'une des premières forces pour une langue en processus d'écriture est d'être unifiée par une dénomination commune aux locuteurs, aux linguistes et aux législateurs. Or en Afrique, compte tenu du caractère essentiellement oral des langues, par l'introduction d'une autre langue qui est celle du législateur dans un contexte colonial, et du fait de la diversification dans l'espace, la même langue peut avoir plusieurs noms. Les noms par lesquels les langues sont désignées par les législateurs sont en général inconnus des locuteurs qui les nom En dehors des langues officielles (LO) anglais, arabe, espagnol, français, portugais, qui sont les langues de l'Administration et de l'Education dans plusieurs pays d'Afrique, les langues nationales (LN) africaines sont orales et certaines d'entre elles sont en processus d'écriture. C'est le cas du swahili en Afrique de l'Est, du bambara, du fulfulde, du hawsa, du yoruba en Afrique de l'Ouest, du berbère en Afrique du Nord, et du Zulu en Afrique du Sud. Comme le rappelle Andrée Tabouret-Keller (1997: 15), une langue peut être "référée à des noms dans chacun des trois ensembles d'usages définis, ceux des locuteurs, des linguistes et des législateurs". L'une des premières forces pour une langue en processus d'écriture est d'être unifiée par une dénomination commune aux locuteurs, aux linguistes et aux législateurs. Or en Afrique, compte tenu du caractère essentiellement oral des langues, par l'introduction d'une autre langue qui est celle du législateur dans un contexte colonial, et du fait de la diversification dans l'espace, la même langue peut avoir plusieurs noms. Les noms par lesquels les langues sont désignées par les législateurs sont en général inconnus des locuteurs qui les nomment autrement. A travers cette contribution je voudrais présenter le cas spécifique du fulfulde qui est parlé dans un vaste espace qui va du fleuve sénégal au Nil bleu, dans des pays francophones et anglophones d'Afrique, dans au moins seize Etats de l'Afrique de l'Ouest, du Centre et de l'Est. Je présenterai les différentes dénominations, celles des législateurs représentés par l'administration et celles des travaux universitaires dont ceux des linguistes et celles des locuteurs à travers la diversité dialectale pour discuter enfin de la notion de langue liée à l'Afrique et dans le contexte de l'oralitéafricaine. Pour ce faire, nous prenons en compte quatre critères:— l'oralité;— le contact avec la langue de l'ancien colonisateur;— la diversité linguistique dynamique dans l'oralité;— l'écriture comme seul processus uniformisant de la langue. ent autrement. A travers cette contribution je voudrais présenter le cas spécifique du fulfulde qui est parlé dans un vaste espace qui va du fleuve sénégal au Nil bleu, dans des pays francophones et anglophones d'Afrique, dans au moins seize Etats de l'Afrique de l'Ouest, du Centre et de l'Est. Je présenterai les différentes dénominations, celles des législateurs représentés par l'administration et celles des travaux universitaires dont ceux des linguistes et celles des locuteurs à travers la diversité dialectale pour discuter enfin de la notion de langue liée à l'Afrique et dans le contexte de l'oralitéafricaine. Pour ce faire, nous prenons en compte quatre critères:— l'oralité;— le contact avec la langue de l'ancien colonisateur;— la diversité linguistique dynamique dans l'oralité;— l'écriture comme seul processus uniformisant de la langue.
3

Turquety, Sarah. "L'édition en langues africaines : regards sur le Sénégal." Africultures 57, no. 4 (2003): 113. http://dx.doi.org/10.3917/afcul.057.0113.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
4

Laughlin, Fiona Mc. "Sociolinguistique urbaine: La vie des langues à Ziguinchor (Sénégal) By Caroline Juillard." Language 74, no. 2 (1998): 424–25. http://dx.doi.org/10.1353/lan.1998.0244.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
5

Humery, Marie-Ève. "Dreyfus, Martine & Juillard, Caroline. — Le plurilinguisme au Sénégal. Langues et identités en devenirParis, Karthala, 2004, 358 p." Cahiers d'études africaines 46, no. 183 (September 15, 2006): 654–58. http://dx.doi.org/10.4000/etudesafricaines.6077.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
6

Krebs, Viola, and Namory Diakhaté. "Langues africaines dans un contexte urbain : la situation du continent et le cas du Sénégal et de la Tanzanie." Droit et Cultures, no. 72 (September 15, 2016): 155–71. http://dx.doi.org/10.4000/droitcultures.3944.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
7

Kébé, Abou Bakry, and Mamadou Diop. "École et langues nationales au Sénégal. À la recherche d’une terminologie opérationnelle : regard sur le modèle bilingue pulaar-français d’A.R.E.D." Éla. Études de linguistique appliquée N° 203, no. 3 (December 31, 2021): 339–54. http://dx.doi.org/10.3917/ela.203.0085.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
8

Sall, Amadou Lamine. "Perception des études québécoises au Sénégal." Globe 4, no. 2 (February 14, 2011): 273–78. http://dx.doi.org/10.7202/1000648ar.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
L’auteur évoque les liens très forts qui unissent le Québec et l’Afrique francophone, et qui permettent d’espérer l’essor prochain des études québécoises sur ce continent et tout particulièrement au Sénégal. Ces liens s’expliquent par la conception que le Québec se fait de sa culture, de son histoire, de son engagement pour la langue et de sa présence dans le monde, une conception qui trouve une résonance toute particulière dans le coeur des Africains.
9

DE MAREÜIL, PHILIPPE BOULA, and BÉATRICE AKISSI BOUTIN. "Évaluation et identification perceptives d'accents ouest-africains en français." Journal of French Language Studies 21, no. 3 (February 17, 2011): 361–79. http://dx.doi.org/10.1017/s0959269510000621.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
RÉSUMÉCette étude examine avec quel degré de granularité divers accents ouest-africains en français peuvent être distingués. Elle vise avant tout à déterminer si, en perception, des auditeurs de l'Afrique de l'Ouest sont capables d'identifier l'appartenance ethnolinguistique, le pays de résidence et le niveau d'études de locuteurs akan, bambara, sénoufo, mossi (de langue mooré) et wolof, enregistrés en Côte d'Ivoire, au Mali, au Burkina Faso et au Sénégal. Une expérience perceptive a été menée, d'où il ressort que les dimensions étudiées sont bien identifiées par les sujets. Pour les jeunes locuteurs comme pour les locuteurs plus âgés, en lecture comme en parole spontanée, les résultats sont très robustes. Ils sont de plus assez fidèles à la conscience linguistique auto-évaluée par les auditeurs: quand ceux-ci se déclaraient confiants pour reconnaître les accents en présence, tel a effectivement été le cas. Quelques indices acoustiques différenciant notamment les accents wolof (Sénégal) et akan (Côte d'Ivoire) ont finalement été dégagés.
10

Ba, Idrissa, Rosella Sandri, Oumou Ly Kane, and Mame Absa Dieng. "L'observation du bébé au Sénégal : entre mauvais ?il et mauvaise langue." L'Autre 15, no. 2 (2014): 141. http://dx.doi.org/10.3917/lautr.044.0141.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.

Дисертації з теми "Sénégal – Langues":

1

Ndecky, Albinou. "Pratiques et représentations des parlers mancagnes de Goudomp (Sénégal)." Amiens, 2011. http://www.theses.fr/2011AMIE0013.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
2

Bassene, Alain-Christian. "Description du Joola Banjal (Sénégal)." Lyon 2, 2006. http://theses.univ-lyon2.fr/documents/lyon2/2006/bassene_ac.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Cette thèse présente une description générale et aussi complète que possible de la grammaire du jóola banjal, langue atlantique parlée par environ 7. 000 locuteurs en Casamance, au sud-ouest du Sénégal. Cette description passe en revue la phonologie, la morphophonologie, la morphologie et la syntaxe, d’un point de vue typologique et fonctionnel. Le jóola banjal compte deux types de voyelles selon le trait ±ATR et une structure syllabique de forme (C)V(C(C)). C’est une langue à classes nominales dans laquelle adjectifs, pronoms, démonstratifs, interrogatifs et verbes sont soumis à l’accord en classe imposé par le substantif. Cet accord se manifeste par la répétition du préfixe de classe devant chaque élément en relation syntaxique avec ce dernier. La présence de l’indice de sujet est généralement obligatoire, même en présence d’un constituant sujet. La partie syntaxique est organisée selon les rubriques suivantes : la prédication non verbale, les modifications de la valence verbale, l’expression de la localisation et du déplacement, les formes verbales non finies, la phrase complexe, la topicalisation, la focalisation et l’interrogation. D’une manière générale, le jóola banjal ne présente pas de particularités typologiques exceptionnelles par rapport aux langues les plus connues du groupe atlantique. Néanmoins, son étude offre des informations utiles pour une meilleure connaissance des langues atlantiques et pour leur étude comparative
This dissertation presents a general description, as complete as possible, of Jóola Banjal, an Atlantic language spoken by almost 7,000 speakers in Casamance, in the South-west of Senegal. This description consists of a study of phonology, morphophonology, morphology, and syntax, in a typological and functional approach. Jóola Banjal has two types of vowels according to ±ATR feature and a syllabic structure of form (C)V(C(C)). It is a noun class language in which adjectives, pronouns, demonstratives, interrogatives and verbs agree in class with nouns. This agreement is marked by the prefixation of a class marker to every element in syntactic relation with the noun. The presence of the subject marker is generally obligatory, even when the subject noun is present. The syntactic part of the description is organized along the following topics: non verbal predication, changing valency, encoding location and motion, non-finite verb forms, complex constructions, topicalization, focalization, and interrogation. Generally speaking, Jóola Banjal does not present exceptional typological characteristics with regard to the best-known Atlantic languages. Nevertheless, its study provides information useful for a better knowledge of the Atlantic languages and for comparative studies
3

Gassama, Mamadou. "Enquête sociolinguistique sur les comportements et les attitudes linguistiques dans des lieux de Ziguinchor : processus de l'expansion du wolof au Sénégal." Paris 5, 1994. http://www.theses.fr/1994PA05H021.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le présent travail est une approche sociolinguistique qui a pour but de dégager les facteurs de l'expansion du wolof au Sénégal. Ce travail aborde trois sujets : (a) la situation linguistique du Sénégal dans laquelle on traite trois problèmes : (1) la classification des langues sénégalaises en deux groupes : (a) les langues du Sénégal septentrional et occidental (b) les langues du Sénégal méridional et oriental (2) le processus de l'expansion du wolof pendant trois périodes précoloniale, coloniale et postcoloniale (3) la politique pratiquée par le gouvernement et par les établissements scolaires (b) les comportements linguistiques nous permettent d'étudier : (1) l'emploi des langues en milieu familial ou l'interaction verbale se déroule entre l'enquête et les différents membres de s la famille (2) l'emploi des langues en milieu extra-familial ou se fait l'interaction verbale entre l'enquête et de nombreuses personnes qu'il rencontre a des lieux différents. (c) les attitudes linguistiques nous permettent également d'étudier de différentes questions posées aux enquêtes pour obtenir d'eux des réponses sur des sujets divers. Enfin, ce travail révèle que (1) le wolof, le français et le mandingue étaient les langues les plus employées à Ziguinchor (2) le wolof est la langue la plus parlée au Sénégal
The present thesis is a sociolinguistic approach, which aims to explain the factors for the Wolof expansion in Senegal. This work addresses three problems have been treated: (1) the classification of the Senegalese languages into two groups: (a) the languages from northern and western Senegal (b) the languages from southern and eastern Senegal. (2) The Wolof expansion process during three periods: precolonial, colonial and postcolonial. (3) The linguistic politics practiced by the Senegalese government and by the educational establishments. (b) The linguistic behavior in which have been studied two topics: (1) the use of languages in the family environment. (2) The use of languages outside the family environment (c) the linguistic attitudes have enabled the study of different questions which have been put to the interviewees to obtain the answers to a certain number or subjects. This thesis has established that: (1) Wolof, French and Mandingues are the most fraquently used languages in Siguinchor. (2) Wolof is the most widely used language in Senegal
4

Dieye, El Hadji. "Description d'une langue Cangin du Sénégal : le laalaa (léhar)." Paris, INALCO, 2011. http://www.theses.fr/2011INAL0014.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le laalaa qui fait l'objet de notre étude est une langue du sous-groupe cangin. Les langues cangin appartiennent à la branche nord des langues atlantiques de la famille Niger-Congo. Cette langue est essentiellement parlée dans une zone très restreinte située l'ouest de la ville de Tivaouane (le Léhar) par environ 12000 locuteurs. A cela s'ajoute le fait qu'elle est aujourd'hui menacée de disparition notamment par le wolof. C'est également une langue où il n’existe presque pas de travaux scientifiques. Aussi, l'objectif que nous nous sommes fixés dans cette thèse est de fournir une description de première main qui servira de point de départ aux travaux à venir. Cette description est centrée sur le parler du village de Mbaraglou Moussa (Bargaro). Dans la première partie nous avons abordé l'étude phonétique et phonologique de la langue. Au niveau phonétique, le laalaa compte 10 voyelles brèves et 10 voyelles longues qui se répartissent en deux classes selon le trait ±ATR (Advanced Tongue Root) qui régit principalement l'harmonie vocalique. Dans un mot, on ne peut avoir que des voyelles appartenant à la même classe. Quant aux sons consonantiques, leur étude fait état de plusieurs phénomènes phonologiques tels que la lénition, l'amuïssement, l'assimilation, la neutralisation. La deuxième partie de ce travail est consacrée à la classification nominale et à l’étude morphosyntaxique des différentes catégories de mots. Le laalaa compte 10 classes nominales auxquelles on peut ajouter une classe locative d- qui sert à former les adverbes de lieux ainsi que les substituts aux noms de lieu. Le laalaa étant une langue très agglutinante, la morphologie fait montre d'un système très complexe par lequel la langue enrichit son lexique mais aussi marque ses temps aspects et modalités (TAM). La troisième partie consacrée à l'analyse syntaxique a permis de mettre en évidence l'organisation des différents constituants (constituant nominal et constituant verbal) en unités phrastiques et la façon dont ces dernières s'articulent pour former des énoncés complexes
Laalaa, which is the object of our study, is a language of the Cangin subgroup. The Cangin languages belong to the Northern branch of the Atlantic languages of the Niger -Congo family of languages. Laalaa is essentially spoken in a very restricted zone, situated on the We'st of Tivaouane (Lehar) town and is spoken by approximately 12000 speakers, Laalaa is an endangered language; threatened particularly, by the widespread of Wolof. Almost no scientific work has been done on this language Thus ; the prime objective of this thesis is to provide a first-hand description of the language which will serve as a starting point for future studies. The present description is based on the dialect of Mbaraglou : Moussa (Bargaro) village. In the first part, we deal with the phonetic and the phonological study of the language. At the phonetic level, Laalaa counts 10 short vowels and 10 long vowels divided into two classes according to the ATR feature (Advanced Tongue Root) which mainly governs the vowel harmony. A word cannot only contain vowels belonging to the same class. As for the consonant sounds, their study shows several phonological phenomena such as lenition, syncope, assimilation and neutralization. The second part is about the nominal classification and the morphosyntactic study of different categories of words. Laalaa has 10 nominal classes to which we can add a locative class d- whose purpose is to form the adverbs of place as well as the substitutes in the names of places. Laalaa, being a highly agglutinative language, has a very complex morphological system through which it enriches its lexicon but also marks its tenses, aspects and modalities (TAM). The third part, devoted to syntactic analysis, made it possible to reveal the language's organization of various constituents (nominal constituents and verbal constituents) in sentential units and the manner in which these latter are linked together to form complex utterances
5

Ly, Mouhamed Abdallah. "Langues et religions au Sénégal. Une étude sociolinguistique des attitudes linguistiques." Montpellier 3, 2008. http://www.theses.fr/2008MON30038.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Cette recherche opère un renversement de perspective puisqu'elle entreprend, dans le domaine sénégalais, une mise en relation de deux objets, langue et religion, généralement dissociés. Cependant, sa problématique est fondamentalement sociolinguistique puisqu'elle s'intéresse prioritairement aux attitudes linguistiques en cours dans le domaine considéré. Un faisceau de questionnements structure les principales hypothèses : pourquoi a-t-on occulté ou "sous considéré" l'étude de la variable religion dans le cadre sociolinguistique ? Quelles sont les attitudes linguistiques qui naissent des axiologies des différents groupes religieux en présence, dans un terrain, rappelons-le, marqué par un pluralisme socioethnique, linguistique et confessionnel ? L'aspect confrérique, la majorité des musulmans sénégalais étant des adeptes de ces ordres, entraîne-t-il des spécificités ? Quelles sont les attitudes qui accompagnent la langue arabe, au sein d'une nation non-Arabe, mais à dominante musulmane ? Est-ce que les locuteurs assument la caractérisation de "langue sacrée" concernant cet idiome ? Ces jugements sont-ils de nature à influer sur les pratiques linguistiques ? Si oui de quelle manière ? Qu'est-ce qui explique le paradoxe entre un capital symbolique positif, concernant cette langue (l'arabe), et une situation sociolinguistique marginale ?
Related to the senegalese matters, this research has achieved a trend reversal as it has been trying to connect two topics usually dissociated : Language and religion. However, this issue is merely based on a sociolinguistic matters and the senegalese liguistic behaviour has exclusively been brought up. The main theory is built on several questions : within the ongoing sociolinguistic framework, why the study of the religious variant has been obscured or under-estimated ? In a country strongly marked by a socioethnic, linguistic and confessional pluralism, what are the linguistic behaviours that has been uprising from various religious group's value system ? does the brotherhood aspect which is embedded over the majority of senegalese muslim's mentality, bring up specificity ? What are the behaviours that come along with arabic language within a non-arab nation that is predominantly muslim ? Can the speaker assume the characterisation of "sacred language" related to that idiom ? Can these judgements be an impact on the linguistic pattern ? If so, in what way ? What would explain the paradox between a positive symbolic capital about the arabic language and an unconventional sociolinguistic situation ?
6

Biagui, Noël Bernard. "Description générale du créole afro-portugais parlé à Ziguinchor (Sénégal)." Paris, INALCO, 2012. http://www.theses.fr/2012INAL0017.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Né du contact (surement établi dès le XVème siècle) entre les Portugais et les populations de la côte ouest-africaine, le créole casamançais est aujourd'hui la langue maternelle de près de 10 000 personnes vivant au Sud-Ouest du Sénégal dans la région de Ziguinchor. Ce créole n'ayant pas encore fait l'objet d'une description linguistique détaillée, le but de cette thèse est d'en proposer une (selon une approche structuraliste) fondée sur des données de première main (collectées auprès de locuteurs natifs), des éléments consistants sur la phonologie, la morphologie et la syntaxe de cette variété. L'introduction fournit des éléments historiques et sociolinguistiques permettant d'expliquer la présence d'un créole à base lexicale portugaise en Casamance. La phonologie est consacrée à l'inventaire et à la discussion des phonèmes vocaliques et consonantiques, à l'analyse des unités prosodiques pertinentes (accents toniques) et des types syllabiques attestés. La morphologie traite de la délimitation des différentes catégories grammaticales (substantifs, verbes, adjectifs. . . ) et la caractérisation du fonctionnement morphologique des unités de la langue connaissant des flexions de type synthétique (pluriel des substantifs, dérivés verbaux. . . ) ou analytique (marques d'aspect et de temps assumées par le verbe). Quelques éléments de syntaxe du créole casamançais tels que l'ordre des constituants de la phrase (sujet, verbe, objet. . . ) et l'étude des phénomènes faisant intervenir l'ordre des mots dans le cadre de processus de mise en relief (topicalisation et focalisation) sont étudiés. Enfin, en conclusion trois points sont retenus à savoir : le défi que représentait cette description, les limites de la présente thèse et la mise à profit de son contenu
Created by the contact between the Portuguese and the peoples of the West African Coast, today the Casamance Creole is a native language for nearly 10,000 people living in the Southwest region of Senegal in Ziguinchor. Granted that until now this Creole lacked a detailed linguistic description, the purpose of this thesis is to propose a general description (according to structuralism approach) based on first-hand data (collected from native speakers) and consisting of phonological, morphological and syntactic elements. The introduction sets a historical and sociolinguistic background explaining the existence of a lexically Portuguese-based Creole in Casamance. Phonology is devoted to the" inventory and the discussion of vowel and consonant phonemes, analysis of relevant prosodie units (word stress) and attested syllable types. Morphology deals with the delineation of different grammatical categories (nouns, verbs, adjectives. . . ) and the operating characteristics of the language's morphological units with synthetic type inflexions (plural nouns, verbal derivatives) or analytical type inflexions (aspect and time markers supported by the verb). Some elements of the syntax of Casamance Creole such as the order of sentence constituents (subject, verb, abject. . . ) and the study of phenomena involving word order in emphasis processes (topicalization and focus) are studied. Finally, in the conclusion, three points are retained: the challenge this description presented the limits of this thesis and the practical application of its contents
7

Ndiaye, Daouda. "L'enseignement des langues nationales à l'école primaire : le cas du wolof au Sénégal." Paris 8, 2009. http://octaviana.fr/document/143342959#?c=0&m=0&s=0&cv=0.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
La problématique de notre thèse est relative à la recherche, au Sénégal, de stratégies efficaces pour la mise en place d'un bilinguisme (français, langues nationales) à l'école primaire. Les leçons de l'expérimentation des classes télévisuelles (français, wolof) et les difficultés d'exécution du Schéma directeur de la mise à l'essai des langues nationales de 2002 amènent à soutenir que la promotion des langues nationales est à la fois en contradiction avec les pratiques sociales et éducatives du Sénégal. L'intérêt majeur de notre travail est d'élargir le champ de la recherche sur l'étude de ces paradoxes. En effet, les thèses de doctorat et les articles qui s'y consacrent sont essentiellement l'œuvre des linguistes. Mais la linguistique, en tant qu'étude de la langue pour la langue, dans l'acception saussurienne, ne saurait épuiser notre sujet. Au demeurant, elle garde toute son importance dans les aspects pédagogiques de l'enseignement des langues nationales. En revanche, la langue, considérée comme un phénomène social, permet d'appréhender les difficultés liées à la mise en place d'un enseignement bilingue français – langues nationales au Sénégal. En 2008, au moment où l'expérimentation des classes bilingues touche à sa fin, de nombreux écrits traitent de la question de l'enseignement des langues nationales sous un angle plus polémique que scientifique. Pourtant, ils gagneraient à se servir d'un appareil conceptuel sur lequel pourra se fonder toute l'analyse des dysfonctionnements institutionnels et pédagogiques, sources de l'échec de l'expérimentation des langues nationales. Le défi de la scolarisation universelle à l'école primaire et les garanties d'un taux d'alphabétisation à 50 % d'ici à 2015 dépendent étroitement de cette approche pluridisciplinaire de la politique linguistique que nous proposons dans la dynamique d'une éducation tout au long de la vie
The basis of our thesis is the research in Senegal of effective strategies to establish a bilingual system (French, national languages) in primary schools. The lessons of experimentation, classes on television (French, Wolof), and the difficulties in implementing the blueprint on the testing of the national languages in 2002 led to the conclusion that the promotion of a national language is contradictory with social and educational practices in Senegal. The major interest of our work is to broaden the scope of research on the study of these paradoxes. Indeed, doctorial theses and articles devoted to them are essentially the work of linguists. But linguistics, as the scientific study of human language, in the Saussurienne sense, can not exhaust the subject matter. Moreover, it retains all of its importance in the educational aspects for teaching the national languages. However, language, as a social phenomenon, allows one to grasp the difficulties of establishing educational bilingual French- national languages in Senegal. In 2008, as the testing of bilingual classes were coming to an end, many contributors were dealing with the issue of teaching the national languages from a polemic, rather than a scientific perspective. However, they, the contributors, would benefit from using a conceptual apparatus based on the analysis of institutional and educational failures, which caused the failure of the experiment of national languages. The challenges of universal enrolment in primary school and the guaranty of 50% literacy rate by 2015 is heavily correlated on this multidisciplinary approach to language policy that we propose in the dynamics of education throughout life
8

Renaudier, Marie. "Dérivation et valence en sereer variété de Mar Lodj (Sénégal)." Thesis, Lyon 2, 2012. http://www.theses.fr/2012LYO20058/document.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Cette thèse s’intéresse aux phénomènes de changements de valence impliqués par la dérivation verbale en sereer, une langue atlantique du Sénégal. L’étude se base sur un corpus de données spontanées et élicitées recueillies sur le terrain. L’ouvrage est divisé en trois parties. La première partie s’intéresse à quelques points du système grammatical et notamment la morphologie flexionnelle verbale incluant les catégories d’aspect, de personne ou de focalisation, fortement grammaticalisée dans cette langue. La seconde partie fournit les informations nécessaires à l’étude des opérations de changement de valence. Il s’agit d’abord de dégager, parmi l’ensemble des suffixes dérivationnels verbaux, ceux qui modifient la valence, de ceux qui n’ont aucun effet sur la valence. Cette partie s’intéresse aussi à des questions théoriques et définit les notions de relations grammaticales, de valence ou de voix. En sereer, la moitié des 30 suffixes dérivationnels implique un changement de valence. Ces 15 morphèmes encodent 7 opérations (causatif, applicatif, possession, passif, moyen, réciproque et antipassif) décrites dans des chapitres spécifiques débutant par une introduction théorique et typologique. Les conséquences syntaxiques et sémantiques, ainsi que les motivations fonctionnelles et les emplois non-canoniques de ces opérations syntaxiques sont des points essentiels de chaque chapitre. L’analyse de ces opérations syntaxiques permet parfois de confirmer la littérature typologique. Le causatif en est un parfait exemple. Mais d’autres chapitres mettent en avant des phénomènes rares tels que le morphème de possession externe, ou le morphème d’antipassif particulièrement spécialisé
This dissertation deals with the phenomenon of verbal derivation and valency changing in Sereer, an Atlantic language of Senegal. Analyses are based on spontaneous data and elicitations collected during fieldwork. The study is organized in three parts. The first part focuses on some points of Sereer grammar, like the complex verbal flexional morphology including aspect, person or focalization, which is strongly grammaticalized in this language. The second part provides the background required by the study of valency changing operations. Thus, it deals with the many derivational verbal suffixes of Sereer and distinguishes those which affect valency from those which do not affect valency. Moreover, this second part focuses on theoretical issues and provides definitions for the notions of grammatical relations, valency or voice. In Sereer, half of the 30 derivational suffixes imply a valency changing operation on the verb. These 15 morphemes encode 7 operations (causative, applicative, possession, passive, middle, reciprocal and antipassive) described in specific chapters beginning with a theoretical and typological frame. Syntactic and semantic consequences of verbal derivation but also functional motivations and non canonical structures constitute essential points of my description. In some cases, analysis of valency changing operations in Sereer confirms typological literature. This is the case of the causative for example. But some chapters focus on rare phenomena such as the external possession morpheme or the antipassive morpheme particularly specialized
9

Sambou, Aly. "Traduction pédagogique et didactique des LVE en milieu multilingue : le cas du Sénégal : Implications sociolinguistiques." Caen, 2011. http://www.theses.fr/2011CAEN1616.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Envisagée sur l'espace universitaire, la présente thèse s'intéresse à la traduction pédagogique et à la didactique des langues étrangères dans un contexte aussi multilingue que le Sénégal. Sans pour autant aborder en profondeur la question relative à l'universalité d'une didactique de la traduction en sections de langues, cette étude se propose, entre autres, de reconsidérer celle-ci dans un contexte de foisonnement culturel et linguistique important. En supposant que cette situation de multilinguisme entraîne nécessairement des particularités pédagogiques et didactiques, nous explorons quelques voies et moyens nécessaires à la conception d'une approche intégrée de la traduction pédagogique, susceptible d'aider l'étudiant sénégalais à assurer une prestation linguistique avec le moins d'interférences possible des langues-cultures vernaculaires. Ainsi, à travers un corpus essentiellement constitué de traductions d'étudiants de trois textes anglais en français, la recherche et l'analyse de l'influence des langues nationales sur les performances en traduction pédagogique révèlent-elles la présence de trois composantes à impact inégal (grammatico-syntaxique, lexicale et tropologique), du reste caractéristiques des diverses formes d'interférences couramment relevées. Fort de ce constat pluriel, nous nous évertuons, en fin de compte, à poser des jalons pour une didactique intégrée de la traduction pédagogique dans un contexte sociolinguistique assurément complexe
Considered on university space, this thesis focuses on pedagogic translation and foreign language teaching in a so multilingual context like Senegal. Without addressing in depth the issue of universality of a translation teaching method in language departments, this study proposes, among other things, to reconsider it in a context of important cultural and linguistic profusion. Assuming that this situation of multilingualism inevitably entails certain peculiarities in teaching and learning, we explore some ways and means conducive to the setting-up of an integrated approach to translation teaching, likely to assist Senegalese students to ensure linguistic productions with fewer interferences in vernacular language and culture. Thus, through a corpus consisting mainly of students’ translations from three English texts into French, research and analysis of the influence of local languages on performances in translation reveal the presence of three components with unequal impact: grammatical-syntactic, lexical and tropological. The latter are features of the various forms of interference frequently found out. With this plural observation, we intend to contribute in paving the way for an integrated teaching approach of translation in a undoubtedly complex sociolinguistic context
10

Bao, Diop Sokhna. "Description du baynunk guñaamolo, langue minoritaire du Sénégal : analyse phonologique, morphologique et syntaxique." Paris, INALCO, 2013. http://www.theses.fr/2013INAL0004.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le baynunk guñaamolo, langue atlantique de la famille Niger-Congo, est parlé au sud du Sénégal, plus précisément à Niamone, dans la région de Ziguinchor (Casamance). Après une présentation de la langue et des locuteurs, ce travail présente une étude détaillée des structures phonologiques, morphologique et syntaxiques de celle-ci. Elle atteste une série de phonèmes consonantiques et vocaliques. Nous avons, d'une part, 19 phonèmes consonantiques et d'autre part, 10 phonèmes vocaliques. Ces derniers sont régis par les lois de l'harmonie vocalique selon le trait +1/-ATR. La langue connaît également des règles d'amuïssement, d'affaiblissement de consonne à l'intervocalique, d'épenthèse et d'assimilation. La morphologie nominale présente un système de classes nominales très riche avec accord de classe. Nous avons relevé au total 27 préfixes de classes dont 15 préfixes au singulier et 12 autres au pluriel. Ils s'apparient entre eux selon la dualité singulier/pluriel. Les marques de préfixes de classes n'apparaissent que sur le verbe à l'infinitif. Les marques de TAM sont toutes suffixées au thème verbal mais il existe également une forme rédupliquée à valeur d'accompli. Le système dérivationnel par adjonction d'affixes contribue à la formation de nouvelles unités lexicales et au changement de la valence des verbes. D'autres catégories grammaticales ont aussi été visitées : prépositions, adverbes et idéophones. Les constituants de la phrase se construisent selon l'ordre SVO modifiable uniquement en cas de mise en relief. Nous avons ensuite analysé les prédications verbales et non verbales, mais aussi les questions relatives à la mise en relief. Enfin, l'interrogation présente la particularité de porter une marque de focalisation
Baynunk guñaamolo, an Atlantic language of the Niger-Congo family, is spoken in southern Senegal, specifically in Niamone, in the region of Ziguinchor (Casamance). After a presentation of the language and its speakers, this work provides a detailed study of its phonological, morphological and syntaxic structures. It presents a series of 19 consonant phonemes and 10 vowel phonemes. These are governed by the laws of vowel harmony according to the +1/-ATR feature. The language presents also rules of amuïssement, weakening of intervocalic consonant, of epenthesis and assimilation. Nominal morphology presents a system of nominal classes with rich agreement class. We identified a total of 27 nominal prefixes, including 15 singular prefixes and 12 plural prefixes. They correlate between them according to singular / plural duality. Agreement marker prefixes appear only in the infinitive verb form. TAM markers are all suffixed to verbal theme but there is also are duplicated form of accomplished value. The derivational system by affixes adjunction contributes to the formation of new lexical units and in the transformation of verbal valence. Other grammatical categories were also visited : prepositions, adverbs and ideophones. Sentence constituents are constructed according to SVO order which can be modified only when highlighted. We also analyzed verbal and non-verbal predications, but also issues related to topicalisation and focalisation. Finally, the point on interrogation has the distinction of wearing focus marker

Книги з теми "Sénégal – Langues":

1

Versluys, Eline. Langues et identités au Sénégal. Paris: L'Harmattan, 2010.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
2

Juillard, Caroline. Sociolinguistique urbaine: La vie des langues à Ziguinchor (Sénégal). Paris: CNRS, 1995.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
3

Perrin, Loïc-Michel. L'expression du temps en wolof: Langue atlantique parlée au Sénégal. Köln: Rüdiger Köppe Verlag, 2012.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
4

Kâ, Thierno. Culture arabo islamique au Sénégal: Place de la langue arabe dans la societé sénégalaise. Dakar: Thierno Kâ, 2008.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
5

Ferry, M. P. Thesaurus tenda: Dictionnaire ethnolinguistique de langues sénégalo-guinéennes, -níyàn (bassari), -ník (bedik), -mèỹ (konyagi). Paris: Peeters, 1991.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
6

Rasoloniaina, Brigitte. Etude des représentations linguistiques des Sereer: Sénégal : Mbour, Nianing, Sandiara. Paris: L'Harmattan, 2000.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
7

Biagui, Noël Bernard. Le gúbaher, parler baïnouck de Djibonker, Basse-Casamance, Sénégal: Éléments de description linguistique : phonologie et classes nominales. Paris: Harmattan, 2012.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
8

Riesz, Jànos. Les débuts de la littérature sénégalaise de langue française: Relation d'un voyage du Sénégal à Soueira (Mogador) de Léopold Panet (1819-1859), Esquisses sénégalaises de David Boilat (1814-1901). Talence: Centre d'étude d'Afrique noire, 1998.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
9

-P, Ferry M. Thesaurus tenda. Dictionnaire ethnolinguistique de langues sénégalo-guinéennes (bassari-bedik-konyagi). Peeters, 1991.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
10

-P, Ferry M. Thesaurus tenda. Dictionnaire ethnolinguistique de langues sénégalo-guinéennes (bassari-bedik-konyagi). Peeters, 1991.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.

Частини книг з теми "Sénégal – Langues":

1

Sagna, Moussa. "17. Le roman wolof du Sénégal : une production en manque de réception." In Littératures en langues africaines, 255–67. Karthala, 2017. http://dx.doi.org/10.3917/kart.baumg.2017.01.0255.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
2

MIGNOT, Christelle. "« J’apprends si je comprends » : pour une meilleure prise en compte des langues premières des enfants à l’école primaire." In Numérique et didactique des langues et cultures, 195–206. Editions des archives contemporaines, 2022. http://dx.doi.org/10.17184/eac.5763.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Dans cet article, nous présentons les résultats provisoires d’un projet de recherche-action que nous avons initié en mars 2020 et qui se poursuivra tout au long de l’année 2021 en Afrique francophone subsaharienne et en Haïti. Ce projet, intitulé « J’apprends si je comprends », porte sur l’utilisation conjointe des langues premières des enfants et du français dans les salles de classe du Burkina Faso, d’Haïti, du Mali, de la République Démocratique du Congo et du Sénégal. Il vise non seulement à comprendre les blocages au déploiement des réformes bi-plurilingues (en langues premières et en français) dans les cinq pays du projet, mais aussi à proposer des ressources audiovisuelles de sensibilisation aux avantages de la didactique bi-plurilingue ainsi que des outils de formation des maîtres.
3

DRAME, Mamour. "Kàllaamay réew mi (les langues du pays)." In Numérique et didactique des langues et cultures, 155–62. Editions des archives contemporaines, 2022. http://dx.doi.org/10.17184/eac.5759.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Des travaux de recherches théoriques débouchant sur des recherches appliquées exigées par l’utilisation concrète des langues dans l’éducation et les secteurs d’activité, et des technologies informatiques, pour un développement global, ont permis la conception et la réalisation d’une plateforme numérique qui a pour adresse : http://ettuwolofapp.herokuapp.com, devenue www.kallaamayreewmi.sn, un site web mis en ligne depuis 2014 et une application mobile. Avec son nouveau nom, Kàllaamay réew mi, signifiant les « langues du pays », ce dernier s’est maintenant élargi à cinq autres langues nationales du Sénégal qui sont le poular, le sérère, le diola, le mandingue et le soninké, qui constituent chacune une ressource numérique dans la plateforme. C’est un outil didactique de l’ère du numérique, avec une méthode d’alphabétisation à grande échelle, rapide et gratuite, mis en place par une équipe composée de deux informaticiens et d’un linguiste. Nous comptons, dans cet article, après une brève introduction sur l’écriture de nos langues (1), exposer le contexte et la justification de Kàllaamay réew mi (2), parler de ses objectifs (3), de ses rubriques (4), montrer en quoi Kàllaamay réew mi est une des solutions contre l’analphabétisme (5), clarifier ses cibles (6), faire état de ses statistiques (7) et de ses projets (8).

До бібліографії
Current page language: Ukrainian.
You might want to see the page in this language: English.
Change language