Добірка наукової літератури з теми "Virus de l'hépatite B – Morphogenèse"

Оформте джерело за APA, MLA, Chicago, Harvard та іншими стилями

Оберіть тип джерела:

Ознайомтеся зі списками актуальних статей, книг, дисертацій, тез та інших наукових джерел на тему "Virus de l'hépatite B – Morphogenèse".

Біля кожної праці в переліку літератури доступна кнопка «Додати до бібліографії». Скористайтеся нею – і ми автоматично оформимо бібліографічне посилання на обрану працю в потрібному вам стилі цитування: APA, MLA, «Гарвард», «Чикаго», «Ванкувер» тощо.

Також ви можете завантажити повний текст наукової публікації у форматі «.pdf» та прочитати онлайн анотацію до роботи, якщо відповідні параметри наявні в метаданих.

Статті в журналах з теми "Virus de l'hépatite B – Morphogenèse":

1

Degos, F., F. Tron, and JP Benhamou. "Virus de l'hépatite B et vaccination." médecine/sciences 4, no. 10 (1988): 629. http://dx.doi.org/10.4267/10608/3759.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
2

Tiollais, P., A. Dejean, and MA Buendia. "Virus de l'hépatite-B et hépatocarcinome." médecine/sciences 6, no. 2 (1990): 96. http://dx.doi.org/10.4267/10608/4097.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
3

Wagner, A., F. Denis, S. Ranger-Rogez, V. Loustaud-Ratti, and S. Alain. "Génotypes du virus de l'hépatite B." Immuno-analyse & Biologie Spécialisée 19, no. 6 (December 2004): 330–42. http://dx.doi.org/10.1016/j.immbio.2004.10.002.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
4

Grob, Peter J., and Philippe C. Frei. "Virus et pathogénie de l'hépatite B." Sozial- und Präventivmedizin SPM 43, S1 (January 1998): S79—S83. http://dx.doi.org/10.1007/bf02042184.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
5

Kahn, A. "Souris transgéniques et virus de l'hépatite B." médecine/sciences 2, no. 1 (1986): 48. http://dx.doi.org/10.4267/10608/3414.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
6

Roingeart, P., and C. Hourioux. "Le bourgeonnement du virus de l'hépatite B." médecine/sciences 15, no. 2 (1999): 234. http://dx.doi.org/10.4267/10608/1317.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
7

Soussan, P., F. Garreau, C. Bréchot, and D. Kremsdorf. "Une nouvelle protéine du virus de l'hépatite B." médecine/sciences 16, no. 6-7 (2000): 855. http://dx.doi.org/10.4267/10608/1746.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
8

Ajana, F. "Les variants du virus de l'hépatite B virale." Journal de Pédiatrie et de Puériculture 19, no. 2 (March 2006): 52–55. http://dx.doi.org/10.1016/j.jpp.2005.12.005.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
9

Zoulim, F., JL Gaudin, and C. Trepo. "Structure des virus de l'hépatite B et delta." Immuno-analyse & Biologie Spécialisée 6, no. 2 (April 1991): 11–16. http://dx.doi.org/10.1016/s0923-2532(05)80265-0.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
10

Roingeard, P., and A. Goudeau. "La culture du virus de l'hépatite B in vitro." médecine/sciences 8, no. 1 (1992): 61. http://dx.doi.org/10.4267/10608/3044.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.

Дисертації з теми "Virus de l'hépatite B – Morphogenèse":

1

Le, Duff Yann. "Etude de déterminants d'entrée virale et de morphogenèse du virus de l'hépatite B." Paris 7, 2010. http://www.theses.fr/2010PA077232.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le mécanisme de bourgeonnement du virus de l'hépatite B (HBV) repose entièrement sur ses protéines d'enveloppe. Celles-ci s'oligomérisent et bourgeonnent spontanément dans la lumière du réticulum endoplasmique (RE), essentiellement sous la forme de particules sous-virales vides, sécrétées en abondance par une cellule infectée. Occasionnellement, les protéines d'enveloppe recrutent la nucléocapside HBV et conduisent à la formation de virions complets, ou particules de Dane. Ce mode de bourgeonnement atypique est parasité par les ribonucléoprotéines du virus de l'hépatite delta (HDV), qui s'associent aux protéines d'enveloppe et sont sécrétées sous la forme de virions HDV. Les protéines d'enveloppent HBV sont au nombre de trois : la petite, S-AgHBs, la moyenne, M-AgHBs et la grande, L-AgHBs. Elles partagent un domaine C-terminal commun et diffèrent par la taille de leur extrémité N-teminale. La protéine S est constituée du seul domaine S, la protéine M des domaines S et preS2 et la protéine L-AgHBs, des domaines S, preS2 et preSl. La protéine S-AgHBs est le moteur du bourgeonnement des particules HBV et HDV. C'est une protéine intégrale synthétisée à la membrane du RE. Son domaine N-terminal contient deux domaines transmembranaires délimitant une boucle cytosolique et une boucle antigénique (BAG), présentée à la surface des virus. Sa partie C-terminale est très hydrophobe et prédite comme membranaire. Par ailleurs, deux déterminants d'infectiosité ont été identifiés sur preSl et la BAG. La première partie de nos travaux a consisté à caractériser le mode de fonctionnement des deux déterminants d'infectiosité. Nos résultats sont en faveur d'un fonctionnement indépendant de preSl et de la BAG à l'entrée virale. De plus, le rôle de la BAG nécessiterait la coordination de nombreuses protéines de surface alors que seulement quelques domaines preSl sont suffisants à l'infection. Finalement, le mode de fonctionnement de preSl semble reposer sur une coopération allostérique des différents sous-éléments qu'il contient. La deuxième partie de nos travaux a consisté à préciser la topologie du domaine C-terminal de la protéine S-AgHBs de manière à caractériser plus précisément son rôle dans la morphogénèse HBV et HDV. Cette région s'associerait aux membranes cellulaires vraisemblablement par les domaines 154-174 et 202-226. Les résidus 202-226 sont très hydrophobes et pourrait participer, avec la région 71-102, à la dimérisation des protéines de surface. La région 154-174 est probablement organisée en hélice amphiphile positionnée parallèlement aux membranes ; elle pourrait participer au recrutement du cholestérol. Enfin, les résidus 193-204 serait cytoplasmiques, en accord avec leur fonction dans le recrutement de la ribonucléoprotéine HDV
The budding mechanism of the Hepatitis B Virus (HBV) is entirely dépendent on its envelope proteins. These proteins form oligomers and spontaneously bud into the lumen of the endoplasmic réticulum (ER), mainly as empty subviral particles that are secreted in large quantities by infected cells. The envelope proteins occasionally recruit HBV nucleocapsids leading to the formation of complete virions also called Dane particles. Ribonucleoproteins of the Hepatitis Delta Virus (HDV) take advantage of this unusal budding mechanism: they bind to the envelope proteins and are secreted as HDV virions. There are three HBV envelope proteins: the small protein S-AgHBs, the medium protein M-AgHBs, and the large protein L-AgHBs. They share a common C-terminal domain but the size of their N-terminal domains differs. The S protein contains only the S domain, while the M and the L proteins consist respectively of the S and preS2 domains, and the S, preS2, and preSl domains. The S-AgHBs protein drives HBV and HDV budding. This integral protein is synthesized at the ER membrane. Its N-terminal region contains two transmembrane domains forming a first cytosolic loop and an antigenic loop (AGL) that is presented at the surface of the viruses. Its C-terminal domain is highly hydrophobic and predicted as a membrane domain. In addition two infectivity determinants have been identified on the preSl domain and the AGL. First our study aimed at characterizing the mechanism of action of the two infectivity determinants. Our results indicate that these determinants are functionaly independant at viral entry. The role of the AGL may require the intervention of many surface proteins while only a few domains of preSl are sufficient for infection. Finally, the mode of action of the preSl domain seems to be mediated by an allosteric cooperation of its sub-elements. The second part of our study aimed at specifying the topology of the C-terminal domain of the S-AgHBs protein in order to further characterize its role in HBV et HDV morphogenesis. This region most likely associates with cellular membranes through the 154-174 and 202-226 domains. The 202-226 residues are highly hydrophobic and may be implicated, together with the 71-102 region, in the surface proteins dimerization. The 154-174 region is presumably organized as an amphipathic helix, which is parallel to membranes. It may participate in cholesterol recruitment. Lastly, residues 193-204 may be exposed cytoplasm in agreement their role in HDV ribonucleoprotein recruitment
2

Patient, Romuald. "Obtention de particules sous-virales d'enveloppe du virus de l'hépatite C." Thesis, Tours, 2008. http://www.theses.fr/2008TOUR3108.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
En 1989, près de quinze ans après la mise en évidence d’une forme d’hépatite virale « non A-non B », le virus de l’hépatite C (VHC) a pu être isolé et son génome séquencé. En presque vingt ans, de nombreuses avancées techniques majeures ont permis de mieux comprendre le cycle de réplication de ce virus. Cependant, l’infection par ce virus représente actuellement la première indication de transplantation hépatique dans les pays industrialisés. On estime que 3% de la population mondiale est constituée de porteurs chroniques du VHC ; faisant de cette maladie un problème majeur de santé publique. De plus, même si des thérapies anti-virales sont disponibles pour enrayer la réplication du VHC, ces traitements ne sont vraiment efficaces que pour la moitié des patients traités. Malgré une recherche intensive, il n’existe toujours pas de vaccin préventif contre le VHC ayant fait la preuve définitive de son efficacité. La plupart des candidats vaccins en développement reposent sur l’utilisation de formes tronquées des protéines d’enveloppe du virus, constituant des immunogènes probablement moins pertinents que les formes complètes retrouvées sur l’enveloppe virale. L’objectif de ce travail de thèse a donc été de développer et de produire des particules dites sous-virales d’enveloppe constituées uniquement de l’enveloppe lipoprotéique du virus comme candidat vaccin potentiel contre le VHC, en exploitant les stratégies utilisées pour la production du vaccin contre le virus de l’hépatite B (VHB). En effet, le vaccin contre l’hépatite B repose sur la capacité de la petite protéine d’enveloppe S du VHB à générer spontanément des particules d’enveloppe vides sécrétées et non infectieuses. L’utilisation de ces particules comme vaccin a fait ses preuves depuis maintenant plus de vingt ans. Au cours de ce travail, nous avons dans un premier temps développé un modèle d’étude de la morphogenèse de ces particules sous-virales du VHB, basé sur la production de la protéine S du virus à l’aide d’un vecteur dérivé du génome du virus de la Forêt de Semliki (SFV). Ce modèle s’est avéré déterminant pour apporter des informations originales sur la morphogenèse et le trafic intracellulaire des particules sous-virales d’enveloppe du VHB. Nous avons pu montré que le bourgeonnement de ces particules au sein du réticulum endoplasmique (RE) se fait initialement sous forme de structures filamenteuses ; contrairement à ce qui était présumé dans le modèle couramment admis. Empaquetés et transportés vers un compartiment intermédiaire entre le RE et l’appareil de Golgi (ERGIC), ces filaments sont ensuite convertis en particules sphériques qui seront sécrétées. Dans un second temps, ce modèle nous a permis d’étudier les capacités d’assemblage en particules sous-virales d’enveloppe de différentes protéines chimères d’enveloppe VHC-VHB. Nous avons démontré que ces protéines de fusion, contenant la totalité de la protéine d’enveloppe E1 ou E2 du VHC, étaient capables de s’assembler puis d’être sécrétées sous forme particulaire lorsqu’elles étaient co-produites avec la protéine S sauvage du VHB. De telles particules, morphologiquement similaires à celles du vaccin contre l’hépatite B, pourraient donc constituer la base d’un vaccin prototype. Le système d’expression transitoire utilisé pour ces expériences ne permettant pas de produire ces particules en grande quantité, des clones cellulaires de la lignée CHO produisant de manière stable les particules d’enveloppe chimèriques ont été développés. Si comme nous l’espérons ce vaccin prototype donnait des résultats encourageants, sa production pourrait s’appuyer à terme sur les procédures industrielles existantes pour la production du vaccin contre le VHB, dans le but d’obtenir à grande échelle un vaccin protégeant à la fois contre l’hépatite B et l’hépatite C
N/a
3

Hourioux, Christophe. "Interactions entre les protéines d'enveloppe et les protéines de capside au cours de la morphogenèse virale : étude comparée du virus de l'hépatite B, de son satellite delta, et du virus de l'immunodéficience humaine de type 1." Tours, 1999. http://www.theses.fr/1999TOUR3307.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
L'objectif de ces travaux était de rechercher pour ces trois virus les domaines de l'enveloppe potentiellement impliqués dans la morphogenèse virale. L'enveloppe du VHB est constituée par trois protéines S, M et L dont les domaines cytosoliques ont été cartographiés en peptides de synthèse. Leur affinité pour des nucléocapsides purifiées a été évaluée par des tests d'interaction de type E. L. I. S. A. Le même type d'étude a été réalisé avec le VHD qui s'enveloppe dans les protéines S, M et L du VHB. Les mécanismes de morphogenèse du VHD ont été étudiés par mesure des interactions protéines-protéines entre le panel de peptides utilisé précédemment pour le VHB et les deux formes delta 24 et delta 27 de l'Ag HD constituant la pseudocapside virale. Pour le VIH-1, l'affinité de particules Pr55Gag immatures a été testée pour 12 peptides chevauchants, couvrant le domaine cytoplasmique de la glycoprotéine d'enveloppe gp41TM et 4 peptides couvrant les domaines cytoplasmiques de protéines HLA-DR connues pour être incorporées dans l'enveloppe virale. Des travaux préliminaires montrent que des peptides présentant une affinité pour les capsides pourraient présenter des perspectives en stratégie antivirale en entrant en compétition avec les protéines d'enveloppe lors des étapes d'assemblage et de sécrétion virale.
4

Julithe, Romain. "Etude fonctionnelle des protéines d'enveloppe du virus de l'hépatite B dans l'assemblage et le caractère infectieux des virions HBV et HDV." Paris 7, 2013. http://www.theses.fr/2013PA077256.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Il existe 10 génotypes du virus de l'hépatite B (HBV) dans le monde. Les protéines d'enveloppe HBV et du virus de l'hépatite delta (HDV) possèdent en position 146 de leur domaine commun un site de N-Glycosylation. Seules 50% de ces protéines sont toujours glycosylées quel que soit le génotype. La première partie de mon projet a consisté à étudier l'influence de la variabilité génétique HBV sur l'activité des protéines d'enveloppe à différentes étapes du cycle viral et sur l'efficacité de neutralisation par des anticorps anti-AGHBS. Les résultats montrent que les variations de séquence des protéines HBV ont peu de conséquences sur l'efficacité d'assemblage/sécrétion des particules sous virales (PSV) et virions HDV, et sur le caractère infectieux. En revanche, les variations de séquences des épitopes du déterminant-A de la boucle antigénique (BAG) affectent l'activité neutralisante des anticorps. La seconde partie de mon projet a pour but de déterminer la (ou les) fonction(s) associée(s) au phénomène de glycosylation N146 des protéines d'enveloppe. Nos résultats montrent que la glycosylation N146 n'est pas essentielle à la production des PSV HBV et des virions HDV, mais elle est importante pour l'assemblage/sécrétion des virions HBV. Cette glycosylation n'est pas nécessaire au caractère infectieux, et une hyperglycosylation des protéines d'enveloppe -par ajout de plusieurs sites de N-glycosylation- est compatible avec la production de PSV, et avec la préservation du caractère infectieux si la BAG porte moins de 4 glycanes. Nous montrons aussi qu'une hyperglycosylation bloque l'accès d'anticorps monoclonaux anti-AGHBS à certains épitopes du déterminant-A
There are 10 genotypes of hepatitis B virus (HBV) in the world. The HBV and hepatitis delta virus (HDV) envelope proteins have, in the position 146 of the common's domain, a N-Glycosylation site. Only 50% of these proteins are always glycosylated, whatever the genotype. The first part of my project consists in studying the influence of the HBV genetic variability with regard to the envelope protein's activities at different step of the viral circle and with regard to the neutralization's efficiency of anti-HBSAG antibodies. The results show that variations in the aminoacid sequence of the HBV proteins have minor consequences on the assembly/secretion of subviral particles (SVP), HDV virions and the infectivity. However, sequence variations in the epitope of the A-determinant of the antigenic loop (AGL) affect the neutralizing activity of the anti-HBSAG antibodies. The second part of my project consists on determining the function(s) associated with the N146 glycosylation of the envelope proteins. Our results show that N146 glycosylation isn't essential for the HBV SVP and HDV virions production, but important for the assembly/secretion of the HBV virions. This glycosylation is not required for infectivity and hyperglycosylated envelope proteins - by adding several glycosylation sites in the AGL - is compatible with the SVP production and the conservation of the infectivity, in the AGL presents less than 4 glycans. We also show that hyperglycosylation prevents access of the anti-HBSAG Monoconal antibodies to epitope of the A-determinant
5

Jammart, Baptiste. "Étude in vitro de l'association du virus de l'hépatite C avec les lipoprotéines de l'hôte." Thesis, Lyon 1, 2012. http://www.theses.fr/2012LYO10082/document.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le virus de l’hépatite C (HCV) infecte les hépatocytes. Il est remarquable par le fait q’ilperturbe fortement le metabolisme lipidique de l’hôte, conduisant à des dysfonctions majeures telles qu’une stéatose ou une résistance à l’insuline. In vivo, les virions sériques présentent une densité faible et variable reflétant leur association aux lipoprotéines de faible et de tres faible densité (LDL et VLDL). Ainsi, l'existence de lipo-viro-particules (LVP), contenant à la fois les constituants viraux et les apolipoprotéines B (apoB) et E (apoE) a été suggerée. Ces LVP joueraient un rôle important dans la persistance virale. Cependant, cette association entre HCV et apoB n'a pas été retrouvée in vitro avec les modeles cellulaires disponibles.Mes travaux de thèse se sont donc concentrés sur la mise en place d'un nouveau modèle deculture cellulaire capable de produire a la fois des VLDL et des particules virales HCV, permettantainsi d’étudier l’interaction entre les deux voies de synthèse. Dans un premier temps, lacaracterisation de la production de lipoproteines par differentes lignees d'hepatocytes a permis demontrer l'existence d'un défaut de secretion de VLDL en cellules Huh7.5, classiquement utiliséespour étudier HCV in vitro, alors que les cellules HepG2 et HepaRG sont capables de produire des VLDL physiologiques. Dans un second temps, des cellules HepG2 repliquant HCV de manière persistante ont été utilisées pour caractériser les particules virales produites. Etonnamment, a l'instar des cellules Huh7.5 et malgré leur capacité a produire des VLDL, les cellules HepG2 ne secreteraient pas de LVP mais des particules virales positives pour apoE et négatives pour apoB
Hepatitis C virus (HCV) mainly infects hepatocytes. It is unique in its ability to impair host lipidmetabolism, leading to major liver dysfunctions as, for instance, hepatic steatosis or insulinresistance. In vivo, serum virions have a low and variable density, reflecting their association withlow- and very-low-density lipoproteins (LDL and VLDL). Hence, the existence of lipo-viro-particles(LVP), containing both viral components as well as apolipoprotein B (apoB) and E (apoE), has beensuggested. These LVPs could play an important role in viral persistence. However, this associationbetween HCV and apoB has not been observed in vitro, using the currently available cell culturemodels.Therefore, during my PhD, I have worked at setting up a new cell culture model, which wascapable of producing both VLDL and HCV particles, and therefore would enable the study of theinterplay between both synthesis pathways. First of all, we characterized lipoprotein production indifferent hepatocyte cell lines and confirmed that Huh7.5 cells, usually used to study HCV in vitro,were deficient for VLDL secretion, whereas two other cell lines, HepG2 and HepaRG, were able toproduce quasi-physiological VLDLs. Therefore, in a second time, we used HepG2 cells to replicate aHCV strain containing a selection gene and to characterize viral particle production. Surprisingly,VLDL-producing HepG2 cells were also unable to secrete LVPs, but rather secreted apoE-positive andapoB-negative viral particles, which were similar to ones Huh7.5 cells produced. This suggests thatthe ability to produce LVPs does not correlate with the ability to produce VLDL
6

Pastor, Florentin. "Etude des intéractions protéine-protéine entre l'enveloppe et la capside virale au cours de la morphogénèse du Virus de l'Hépatite B (VHB)." Thesis, Tours, 2019. http://www.theses.fr/2019TOUR3810.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Certaines phases tardives du cycle viral du Virus de l’Hépatite B (VHB) restent encore mal connues, comme l’assemblage de la particule virale. Il est connu que la capside formée par multimérisation de la protéine core autour de l’ADN viral acquiert ses trois protéines d’enveloppe (S, M, L) par bourgeonnement viral, cependant les signaux moléculaires impliqués restent mal identifiés. Pour explorer les interactions entre ces protéines virales, des approches comme la microscopie confocale et la réalisation de co-immunoprécipitations spécifiques ont été développées. Dans un contexte mimant ou non le cycle complet du VHB, ces approches montrent l’existence d’interactions spécifiques ciblant le domaine matrice (MD, protéine L) et le domaine d’interaction à la matrice (MBD, protéine core). Ces résultats, en accord avec les données de la littérature, permettent de préciser à un niveau moléculaire les interactions requises entre les protéines structurales au cours de la morphogenèse du VHB
Some late phases of the hepatitis B virus (HBV) cycle are still poorly understood, such as the viral particle assembly. It is known that the capsid formed by the multimerization of the core protein around the viral DNA acquires its three envelope proteins (S, M, L) by viral budding, however the involved molecular signals remain poorly known. To explore the interactions between these viral proteins, approaches such as confocal microscopy and the realization of specific co-immunoprecipitations have been developed. In a context that may or may not reflect the complete HBV lifecycle, these approaches show the existence of specific interactions between the matrix domain (MD, L protein) and the matrix interaction domain (MBD, core protein). These results, in accordance with the data in the literature, make it possible to specify at a molecular level the required interactions between structural proteins during the HBV morphogenesis
7

Abdul, Fabien. "Développement et évaluation de nouvelles stratégies pour le traitement des hépatites B chroniques, dans le modèle du canard de Pékin infecté par le DHBV." Thesis, Lyon 1, 2010. http://www.theses.fr/2010LYO10284.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Développement et évaluation de nouvelles stratégies pour le traitement des hépatites B chroniques, dans le modèle du canard de Pékin infecté par le DHBVL’infection chronique par le HBV est la cause majeure de cirrhose hépatique et de carcinome hépatocellulaire, conduisant à plus d’un million de décès chaque année. Le faible taux de réussite des thérapies actuelles des hépatites B montre la nécessité du recours à des méthodes thérapeutiques alternatives. Ainsi, nous avons étudié une stratégie pertinente reposant sur l’utilisation de molécules antisens (PNAs) couplées à des peptides perméabilisants (CPPs). Nous avons démontré que les PNAs ciblant le signal d’encapsidation du DHBV couplés au CPP pénétraient dans les cellules et conduisait à une inhibition de la réplication virale. De plus, nous avons mis en évidence une activité antivirale du CPP (Arg)8 seul. Nous avons ensuite évaluer le mécanisme d’action antivirale du CPP in vitro et avons démontré qu’il inhibait les stades tardifs de la morphogénèse virale, conduisant à une inhibition forte de la sécrétion des particules virales. Par ailleurs, nous nous sommes intéressés à l’évaluation de stratégies immunothérapeutiques, reposant sur la vaccination génétique. Nous avons démontré les bénéfices de la co-administration de cytokines (IFNγ), avec un vaccin à ADN dirigé contre la grande protéine d’enveloppe du DHBV (preS/S), sur l’amplitude de la réponse humorale et sur le pouvoir neutralisant des anticorps induits. Enfin nous avons évalué les bénéfices d’une approche d’immunisation hétérologue « prime-boost » associant l’immunisation à ADN et un vecteur viral (AdénoCELO) recombinant, codant la protéine preS/S du DHBV et l’IFNγ. Nous avons montré que l’immunisation hétérologue induisait une réponse humorale plus forte que celle induite par l’immunisation homologue
Development and evaluation of new strategies for treating chronic hepatitis B in the model of Peking duck infected with DHBVChronic infection with Hepatitis B virus (HBV) is the major cause of liver cirrhosis and hepatocellular carcinoma, leading to more than one million deaths each year. The low success rate of current therapies against HBV infection shows the need of alternative therapeutics. Thus, we studied a new strategy based on the use of antisense molecules (PNAs) coupled with cell penetrating peptides (CPPs). We have shown that PNAs targeting the DHBV encapsidation signal coupled to CPPs penetrated into the cells and led to an inhibition of viral replication. In addition, we have demonstrated an antiviral activity of the CCP (Arg)8 itself. We then evaluate the mechanism of antiviral action of this CPP in vitro and have shown that it inhibited the late stages of viral morphogenesis, leading to a strong inhibition of the release of viral particles. Furthermore, we were interested in evaluating immunotherapeutic strategies, based on DNA vaccination. We have demonstrated the benefits of co-administration of cytokines (IFNy), with a DNA vaccine directed against the DHBV large envelope protein (preS/S), enhancing the magnitude of humoral response and enhancing neutralizing anti-DHBV antibody response. Finally we evaluated the benefits of a heterologous immunization approach or prime-boost immunization involving DNA vaccination and a recombinant viral vector (AdenoCELO) encoding the DHBV preS/S and IFNy proteins. We have shown that heterologous immunization induced a humoral response stronger than that induced by homologous immunization. By contrast, the heterologous prime-boost strategy was less effective than homologous DNA immunization for therapy of chronic DHBV-carrier ducks
8

Jenna, Sarah. "Etude de la morphogenèse du virus de l'hépatite delta." Aix-Marseille 1, 1998. http://www.theses.fr/1998AIX11042.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le virus de l'hepatite delta (vhd) est un virus defectif, satellite du virus de l'hepatite b (vhb). L'assemblage des particules et pseudoparticules virales vhb et vhd se fait a la membrane d'un compartiment pre-golgien. Parmi les trois proteines d'enveloppe codees par le genome du vhb (l, m et s), la proteine s est necessaire et suffisante a l'assemblage et a la secretion des particules du vhd. L'une des deux proteines codees par le genome du vhd, la proteine -l est indispensable a l'assemblage des particules delta. Le recrutement de la nucleocapside du vhd par les proteines d'enveloppe codees par le vhb semble necessiter l'interaction directe de la proteine s et de la proteine -l. Afin de determiner les domaines de la proteine s impliques dans le recrutement de la nucleocapside du vhd par la proteine s, nous avons genere une batterie de mutants de la proteine s et analyse leurs caracteristiques fonctionnelles dans un systeme cellulaire homologue. La proteine s est une proteine membranaire polytopique, de 226 residus amines, presentant quatre domaines transmembranaires, nommes signaux i, ii, iii et iv. Les deux domaines hydrophiles majeurs delimites par les signaux i-ii et ii-iii sont localises dans le cytoplasme et dans le lumen du reticulum endoplasmique et sont nommes domaine cytoplasmique et boucle antigenique. Cette etude nous a permis de determiner des domaines de la proteine s importants pour l'expression et la secretion des proteines d'enveloppe. Nous avons de plus, identifie trois domaines importants pour l'enveloppement et la secretion des particules du vhd, situes respectivement dans le domaine cytoplasmique, la boucle antigenique et dans le domaine hydrophobe constitue par les signaux iii et iv. Suite a cette etude, nous proposons un modele d'assemblage des particules du vhd suivant lequel la proteine -l interagirait avec la proteine s au niveau d'un site non lineaire.
9

Kassab, Somar. "Variabilité du virus de l'hépatite B." Thesis, Bordeaux, 2014. http://www.theses.fr/2014BORD0056/document.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Le polymorphisme génétique du virus de l’hépatite B (VHB) a déjà été étudié pourtenter de comprendre les facteurs viraux influençant l'évolution de la maladie, mais les étudessont discordantes. Ceci peut être lié au fait que les précédents travaux n’ont été menés quedans des populations avec une faible variété de génotypes et présentant des charges viralesplasmatiques (CVP) élevées.Nous avons donc étudié la variabilité du génome complet du VHB chez 422 individusinfectés chroniquement, naïfs de traitements anti-viraux et dont 38% présentaient une CVPinférieure à 103 UI/mL. L’optimisation de l’amplification par PCR du génome complet duVHB nous a permis de séquencer en technique Sanger plus de 90% du génome pour 320échantillons. Le séquençage direct a mis en évidence des co-infections. Ceci a été confirmé enséquençage clonal par pyroséquençage de 27 échantillons qui a montré des proportions departicules défectives variables mais toujours en co-infections avec des sous-populationssauvages. Le génotypage des séquences obtenues par technique Sanger a montré une grandereprésentativité des génotypes les plus fréquents (A à E) ainsi que 60 potentiels recombinantsinter-génotypiques. Cependant le séquençage clonal par pyroséquençage et clonage vectorielclassique de ces derniers montre la présence de co-infections de plusieurs génotypes ou laprésence de génotypes intermédiaires entre génotypes proches. Ceci est en défaveur derecombinaison par échange de matériel génétique comme ce qui a été suggéré dans lalittérature.Cette étude sera complétée par l’analyse de corrélation entre les polymorphismes et lesmarqueurs de mauvaise évolution de la pathologie
The genetic polymorphism of hepatitis B virus (HBV) has been investigated tounderstand its impact on disease evolution, with discordant results. This could be due to thenarrow range of genotype and plasmatic viral load in these studies.We analysed complete genome variability of circulating HBV, in 422 chronicallyinfected patients. All were naive of anti-viral treatement and 38% had a plasmatic viral loadbelow 103 UI/mL. After optimisation of full length genome PCR amplification, we obtainedSanger sequences for more than 90% of HBV genome in 320 samples. We detected by directsequencing multiples co-infections that were confirmed by clonal pyrosequencing in 27samples. Defective viruses were always observed in co-infection with wild type virus. Directsequences showed a large representation of the most frequent genotypes (A to E), but also 60potential inter-genotypic recombinants. Clonal pyrosequencing and vectorial sequencingshowed that these potential recombinants were co-infections with different genotypes orintermediate genotypes located between close genotypes. These observations are incontradiction with the hypothesis described in the literature on recombination by geneticmaterial exchange.This study will be completed by a correlation analysis between the polymorphisms andmarkers of bad prognosis during HBV-induced disease
10

Ait, Goughoulte Malika. "Etude de la morphogenèse de pseudo-virions du virus de l'hépatite C." Tours, 2006. http://www.theses.fr/2006TOUR3304.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.
Анотація:
Notre laboratoire a développé une stratégie qui permet d’obtenir des pseudo-particules du virus de l’hépatite C (VHC) en cellule de mammifère. En l’absence de bourgeonnement complet des pseudo-particules, ce travail a d’abord permis d’exclure l’éventuel rôle que pouvaient jouer les protéines p7, F et les extrémités non codantes du génome viral dans la morphogenèse des particules virales. Ce système a par ailleurs été utilisé comme outil pour étudier les éléments requis pour les premières étapes d’assemblage du VHC. Ainsi, nous avons montré que la protéine de capside seule était capable d’initier le bourgeonnement en pseudo-particules du VHC et montré la nécessité de son clivage par une enzyme cellulaire, la signal peptide peptidase (SPP) pour le bourgeonnement viral. Ce travail a également permis de mieux préciser les résidus impliqués dans ce clivage
Our laboratory has developed a system allowing the production of HCV-like particles (HCV-LPs) in mammalian cells. In the absence of a complete HCV-LPs budding, this system was first used to exclude the putative role of cofactors such as the untranslated regions of the HCV genome, the p7 and F proteins in the virus particle morphogenesis. Although this model displays abortive HCV-LPs budding, it remains an useful tool for studies of the early events of HCV assembly mammalian cells. Inded this model allowed us to demonstrate that the HCV core proteine alone was able to generate HCV-LPs. This work further showed that the cleavage of the core protein by a cellular enzyme, the signal peptide peptidase (SPP), is required for HCV budding. Our study shed also some light on the HCV core residues involved in the SPP cleavage

Книги з теми "Virus de l'hépatite B – Morphogenèse":

1

Parent, Raymond. Analyse des cas de chlamydiose, de gonorrhee d'infection par le virus de l'hépatite B et de syphilis déclarés au Québec par année civile 1993-1997. [Québec]: Gouvernement du Quebec, Ministère de la santé et des services sociaux, Centre de coordination sur le sida, 1999.

Знайти повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.

Частини книг з теми "Virus de l'hépatite B – Morphogenèse":

1

"Histoire de la vaccination contre le virus de l’hépatite B." In De la jaunisse à l'hépatite C, 63–72. EDP Sciences, 2020. http://dx.doi.org/10.1051/978-2-84254-203-0.c009.

Повний текст джерела
Стилі APA, Harvard, Vancouver, ISO та ін.

До бібліографії
Current page language: Ukrainian.
You might want to see the page in this language: English.
Change language